Comme le printemps...

«Le soleil projetait par-dessus l'artifice des hommes, sa lumière affranchie et rouge, et il regardait le ciel en respirant. Il buvait la lumière et se désaltérait de la beauté des nuages, il se laissait dévorer par la puissance des montagnes. Il se sentait léger, comme le printemps qui ne fleurit pas seulement dans les arbres. Bientôt, sans doute, cesserait-il même d'écrire...»

Lorette Nobécourt, En nous la vie des morts

Cap comentari:

Publica un comentari

Digues, digues...