Michon

En època de misèria narrativa, de comèdia mediàtica, m'estimo més perdre el temps absurdament, amb un llibre...

"Quel rapport avec le tableau? Ceci, d'abord : ces " partis ", Monsieur, ce que j'ai appelé partis, dans cette période de crescendo théâtral, de surenchère maximaliste où chacun n'élevait la voix que pour se distinguer de la voix de l'autre, la recouvrir et pour finir la jeter dans la panière avec la tête qui l'énonçait, les partis n'étaient plus que des rôles. Il ne s'agissait plus d'opinions, mais de théâtre ; cela arrive souvent dans la politique ; et cela arrive toujours, dans la peinture, quand elle représente la politique sous la forme très simple d'hommes : car les opinions, cela ne se peint pas; les rôles, si."

Pierre Michon, Les Onze.

2 comentaris:

  1. Bona manera de descriure el circ que ens envolta. Allò que seria absurd, crec, seria seguir el joc als actors de teatre disfressats de polítics. Salut!

    ResponSuprimeix
  2. David: Sí, però, esclar, hi ha comediants i comediants...

    ResponSuprimeix

Digues, digues...