Beausoleil

Je suis un voyageur
que le langage invente
je ne demande rien
je cherche le désir
quelque part en moi-même
au plus loin des frontières
dans des rues aux distances
imaginées de brume

Claude Beausoleil, Grand Hôtel des Étrangers

[Aquí, recitat per l'autor, i una traducció.]

3 comentaris:

  1. http://www.youtube.com/watch?v=g5sJBoBPxig

    ja deia jo que el poema em sonava...

    ResponElimina
  2. Ep, anònim, moltes gràcies!

    ResponElimina

Digues, digues...